La lampe de Marsaut située au rond point de Villeboeuf

  Cette lampe a été réalisée à l'échelle 10 par 2 élèves de la section chaudronnerie du lycée C. Lebois de St Chamond MM  Rabah et Samuel Delgado,à l'initiative de M. Yves Jounay, notre ami.

 

Extraits du discours de notre président M. Henri Nochez ( le 4 décembre 2010) :

"Cette lampe de mineur qui éclaire l'accès à notre ville est le symbole de notre attachement à ce patrimoine minier que nous tenons à conserver et à valoriser"....

"Cette lampe porte le nom de l'ingénieur Marsaut ,fils de paysan né en 1833 à Franois ( Hte Saône) et décédé en 1916. Brillant élève , il obtient le baccalauréat à 17 ans. Poussé par ses professeurs, il prépare le concours d'entrée à l'Ecole des Mines de St Etienne, fondée par Beaunier en 1816. Il en sort major de sa promotion, à 20 ans. Responsable des travaux aux mines de Bessèges dans le Gard, dans le souci d'améliorer la sécurité des ouvriers, il met au point cette lampe à 2 tamis, une cuirasse métallique et un verre épais protégeant la flamme et qui permet d'évaluer le taux de grisou. les essais eurent lieu à l'Ecole des Mines de St Etienne, le brevet fut accordé l'année suivante. La lampe Marsaut était principalement fabriquée à Montaud par Marmorat. Son usage fut généralisé dans les mines françaises, mais aussi anglaises et belges"....

"Cette lampe est belle, elle est surtout le symbole d'une activité minière qui a duré près de 700 ans à Roche la Molière. En effet un acte des Chartres du Forez daté de 1321 fait état d'une carrière d'exploitation du charbon située à Villeboeuf, ici même, ce qui explique pourquoi la lampe porte ce numéro 1321.

Symbolique aussi son emplacement sur ce rond point des anciens maires:  MM Jean Hugon, Jean Limousin, Théo Gibert tous les 3  ont été employés à la Compagnie des Mines"....

"Remercions et félicitons tous ceux qui ont permis la réalisation de ce projet.  Restons soucieux de conserver cet héritage de 700 ans d'efforts, de drames, mais aussi de camaraderie et de solidarité, tout ce qu'ont vécu ici des milliers de mineurs. Que la lumière de cette lampe nous rappelle toujours ce que  nous leur  devons".

 

Lampe Marsaut :

Essai à l'Ecole des Mines de St Etienne en 1881. Brevet en 1882, obligatoire en 1888.fabriquée à Montaud par Marmorat. Principe: 2 tamis, 1 cuirasse, circulation d'air maitrisée. Permet d'évaluer le taux de grisou.

Texte des M. Henri Nochez ; photo et script de M.Serge Arnaud.

 


Un poème écrit par Mr Gilbert Puech, à l'occasion d'une Ste Barbe (1997)

: "Ma lampe de mineur",

  lu par Mr Fernand  Fraisse.ancien mineur

 

Elle dormait, secrète, au fond d'un tiroir.

Elle règne, souveraine,posée sur un miroir.

Ce jour de Ste Barbe, je me prends à rêver

autour de sa cuirasse, par mes soins rénovée.

De son tamis usé j'ai chassé la poussière,

lui restituant ainsi son habit de lumière.

Un chiffre matricule sur son socle est gravé

,qui d'un ancien mineur, se veut l'identité.

Compagne de sa vie, elle demeurait fidèle

et de la femme aimée elle était son modèle.

au fond des galeries, elle dut guider ses pas

et du sournois grisou prévenir les dégâts.

un souffle trop puissant hélas éteint sa flamme

puisse un feu intérieur lui conserver une âme .

 

 




17 votes. Moyenne 4.76 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×