La fermeture des puits de mine

 

La production de charbon était de 4 millions de tonnes en 1946..., en 1959, elle était tombée à 3,3 millions ....

En 1960, le ministre de l'industrie J.M Jeannerey, annonce de réduire la production de 25%  " pour permettre de s'adapter aux nouvelles conditions de la concurrence  entre les différentes formes d'énergie"....Des primes de reconversion et des possibilités de formations professionnelles sont offertes aux mineurs.

L'exploitation de Roche disparait et est rattachée à la Varennes. Dans le quartier du Bouchage, la production journalière tombe à 700 tonnes....

En 1963, la production annuelle française  n'est plus que de 2 millions de tonnes, concurrencée par le charbon venant d' Allemagne, de Russie ...et même d'Australie à un meilleur coût de production !

EN 1966, le quartier Grûner est arrêté. Le puits Charles, un des puits les plus modernes de France, devient puits d'aérage ; l'extraction se poursuit par la fendue du tunnel. Le 1er lotissement industriel est créé à Gallinay sur 5 hectares à l'emplacement du puits Dolomieu. Un 2ème lotissement au Buisson s"étendra sur 12 hectares.

De 1965 à 1975, l'exploitation du charbon  se fait à ciel ouvert à partir de couches de charbon peu profondes ce qui permet d'améliorer la rentabilité : 4 à 5 fois moins cher que dans une mine traditionnelle. Cela permettra d'alimenter la centrale du Bec au Chambon Feugerolles. Ce sont "les découvertes" de Villeboeuf,  des Granges, de L"Essarterie Ouest, de la Choriarie, du Grûner, de Combatté, de la Poule noire...

En 1969, l'entreprise Zénith s' installe sur la zone du Buisson, puis l'entreprise Sablé à Beaulieu.

En 1972, le gouvernement décide l'arrêt des exploitations minières de la loire au 31 décembre 1975 . Environ 1000 mineurs sont déjà  reconvertis.

En 1980 : Fin de l'exploitation. L'un après l'autre , les puits sont comblés et les chevalements détruits.

Le dynamitage du puits Charles le 1er juillet 1986 sonne le glas de l'épopée minière qui a duré plus de 700ans et a marqué profondément les hommes comme les paysages...

Photos  à gauche : l'exploitation du charbon vers 1321, puis le puits Charles vers les années 1980-1986.

Source :"Au jour et au fond" :Histoire de la mine et des mineurs de Roche la Molière  par l'  Association Amiproche ( Henri Nochez).

Script : Serge Arnaud.

24 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site